Coûts liés à l'alcool

En 2010, la consommation d'alcool a coûté 4,2 milliards. Outre les dépenses pour la santé et la sécurité, la majorité des coûts est due aux pertes de productivité dans l'économie. Le travail de prévention, bénéfique du point de vue économique, est efficace.

Près de 4,2 milliards de francs par année

Billets de monnaie

En 2010, année de référence pour l'étude, la consommation d'alcool a coûté 4,2 milliards de francs à la collectivité. Cela représente 0,7 % du produit intérieur brut, soit 630 francs par citoyen suisse de plus de quinze ans. 80 % du total des coûts (3,4 milliards) correspondent aux pertes de productivité dans l'économie. Les coûts directs s'élèvent à 864 millions de francs.

Santé et exécution des peines : coûts directs

Dans le secteur de la santé, les coûts directs s'élèvent à 613 milliards de francs. Ils incluent les traitements dispensés en cas de maladie, d'accident ou de blessure liés à l'alcool. Les infractions dues à l'alcool (actes de violence ou déprédations) coûtent 251 millions de francs à la collectivité en frais de police, de justice et d'exécution des peines. Ces frais découlent pour moitié, du travail occasionné aux forces de l'ordre (113 millions de francs).

Que paie l'économie ?

Les coûts indirects s'élèvent à 3,4 milliards de francs ; les entreprises en assument 1,2 milliard de francs imputable à de courtes absences au travail ou à une baisse du rendement des employés en raison d'une « gueule de bois » par exemple. Les 2,2 milliards restants découlent de la mortalité et de la morbidité dues à l'alcool. Les décès prématurés, les absences pour cause de maladie ou les mises à la retraite anticipée font disparaître savoir-faire et main-d'oeuvre.

Le travail de prévention : un plus pour tous

La prévention réduit les coûts que l'abus d'alcool génère pour l'économie. Elle profite donc non seulement aux entreprises et à l'AI mais aussi à l'ensemble des citoyens car c'est eux qui en fin de compte assument ces coûts. La stratégie Addictions et la stratégie Maladies non transmissibles (stratégie MNT) concrétisent le travail de prévention de la Confédération. Elles remplacent le Programme national alcool qui, entre 2008 et 2016, a coordonné et soutenu la prévention de l'alcoolisme en Suisse.

Dernière modification 17.01.2020

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/gesund-leben/sucht-und-gesundheit/alkohol/soziale-folgen/kosten.html