Maladies et accidents liés à l’alcool

La consommation abusive d’alcool est un facteur de risque pour plus de 60 maladies ainsi que pour les accidents et les blessures. Elle affecte les organes et affaiblit le système immunitaire. Les mesures de prévention réduisent efficacement les maladies et les accidents liés à l’alcool. 

Dépendance, intoxication, cirrhose du foie, cancer de la cavité buccale, cancer de l’intestin, chutes et accidents de la route ne sont que quelques-uns des plus de 200 effets néfastes de la consommation abusive d’alcool sur la santé. Environ un tiers des cancers de la cavité buccale ou de la gorge sont, par exemple, dus à l’alcool. Sa consommation, même modérée, augmente aussi le risque de contracter un cancer du sein. D’autres problèmes de santé sont souvent liés à l’alcool, notamment les dommages causés au fœtus, la pancréatite, les violences entraînant des blessures ou l’automutilation.

Le rapport de l’OMS Global status report on alcohol and health 2014 a estimé que l’alcool représente 13 % de la charge totale de morbidité en Europe, calculée en espérance de vie corrigée de l’incapacité (disability adjusted life years, DALY’s). Pour la Suisse, cela correspond à environ 70 000 années de vie en bonne santé perdues chaque année.

Environ 1600 décès par an chez les 15-74 ans

Quelque 1600 personnes âgées de 15 à 74 ans décèdent chaque année prématurément des suites de la consommation d’alcool (ce chiffre tient compte de l’effet bénéfique sur quelques maladies d’une consommation modérée). La majorité de ces décès sont causés par des cancers, des maladies cardio-vasculaires, des maladies du système digestif, des accidents ou des blessures.

On estime qu’environ 250 000 personnes sont dépendantes à l’alcool en Suisse. En 2012, 25 000 ont été traitées dans un hôpital pour une dépendance ou une intoxication à l’alcool. À ces patients s’ajoutent les personnes prises en charge par les institutions de l’aide psychosociale en matière de dépendance.

La prévention diminue la charge de morbidité liée à l’alcool

Les recherches consacrées à la politique en matière d’alcool montrent que les mesures de prévention diminuent de manière efficace les maladies et les accidents liés à l’alcool et permettent de réaliser des économies (y compris si l’on prend en compte les moyens engagés pour les mesures ; cf. p. ex., Sassi (2015) ou Babor (2005)). La Stratégie nationale Addictions et la Stratégie nationale Prévention des maladies non transmissibles, élaborées conjointement par la Confédération, les cantons et les organisations spécialisées, constituent le cadre stratégique des activités de prévention en Suisse.

Informations complémentaires

Stratégie Addictions

La politique des addictions est un secteur en constante évolution, sans cesse confronté à de nouveaux défis comme le changement des schémas comportementaux et des tendances de consommation.

Stratégie nationale Prévention des maladies non transmissibles

En Suisse, 2,2 millions de personnes souffrent d’une maladie non transmissible. Un mode de vie sain permettrait d’éviter bon nombre de ces maladies. C’est là qu’intervient la stratégie MNT, fondée sur le partenariat.

Dernière modification 29.08.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/gesund-leben/sucht-und-gesundheit/alkohol/gesundheitliche-risiken/krankheiten-unfaelle.html