Consommation d'alcool : risques pour la santé

Même en petites quantités, l'alcool peut provoquer ou favoriser de nombreuses maladies. Une consommation trop importante ou trop fréquente peut entraîner une dépendance ou provoquer une intoxication et augmenter le risque d'accidents. 

Plus de 60 maladies

Consommation d'alcool : risques pour la santé

Pratiquement tous les organes peuvent être lésés par la consommation d'alcool, le foie et l'appareil digestif étant les plus fortement touchés. Un lien avec l'alcool peut être établi pour plus de 60 maladies.

Dépendance à l'alcool

Dans sa classification des maladies, l'OMS définit l'acoolodépendance au moyen de différents critères indicatifs : un fort besoin de boire de l'alcool, une perte du contrôle de la consommation, une perte d'intérêt pour d'autres choses ou un maintien de la consommation malgré les conséquences négatives de celle-ci. Seul un professionnel pourra toutefois évaluer s'il y a effectivement une dépendance. La quantité consommée n'est en effet à elle seule pas déterminante.

En Suisse, environ 250 000 personnes - des hommes pour près des deux tiers - sont alcoolodépendantes ou courent un risque important de le devenir. Une dépendance à l'alcool est diagnostiquée plus fréquemment chez les patients d'un certain âge. En 2012, 17 000 personnes ont été hospitalisées pour ce motif. Hospitalisations auxquelles il convient d'ajouter les traitements réalisés en ambulatoire dans des institutions.

Intoxication alcoolique

La consommation excessive d'alcool entraîne une intoxication qui se traduit principalement par des vomissements. Il peut s'ensuivre un coma, des difficultés ou même une paralysie au niveau du système respiratoire.

En 2012, près de 25 000 personnes ont été hospitalisées en Suisse pour une intoxication alcoolique ou une dépendance à l'alcool. Les cas de dépendances à l'alcool et d'intoxications alcooliques se rencontrent plus fréquemment chez les patients d'un certain âge. Parmi les personnes hospitalisées pour une intoxication alcoolique, environ 9 sur 10 ont plus de 23 ans.

Les jeunes et les personnes âgées avec des conditions spéciales

Les enfants ne doivent pas boire d’alcool. Plus on est jeune, plus il convient de faire preuve de prudence face à l’alcool. Le corps et le cerveau des adolescents ne sont pas encore arrivés à maturité et réagissent donc très fortement à l’alcool.

La vente et la remise d’alcool à des mineurs sont soumises à des restrictions légales :

  • Vin, bière, cidre à partir de 16 ans (au Tessin à partir de 18 ans)
  • Spiritueux, apéritifs et alcopops à partir de 18 ans

Les personnes âgées devraient faire preuve de prudence face à l’alcool car la proportion d’eau dans le corps diminue au fil des ans, ce qui augmente l’effet de l’alcool.

Informations complémentaires

Consommation de substances: enfants et adolescents

Les enfants et les adolescents sont en plein développement. Leur corps et leur psyché réagissent plus fortement aux substances comme l’alcool, le tabac et le cannabis. Ils ne mesurent pas toujours les conséquences de leurs décisions.

L'alcool et les personnes âgées

Les personnes âgées réagissent plus à l’alcool. Par ailleurs, avec l’âge, les maladies sur lesquelles l’alcool a une influence négative sont plus fréquentes. Des interactions indésirables avec les médicaments sont aussi possibles.

Dernière modification 08.11.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/gesund-leben/sucht-und-gesundheit/alkohol/gesundheitliche-risiken.html