Alcool et prévention

En Suisse, la majorité des personnes consomment de l'alcool avec modération. Toutefois, une personne sur cinq fait des excès, occasionnellement ou régulièrement, portant ainsi atteinte autant à sa santé qu'à son environnement social. 

Abus d'alcool : tous concernés

En Suisse, quatre personnes sur cinq ont l'habitude de boire vin, bière, spiritueux ou cocktails avec modération. Une personne sur cinq fait toutefois des excès, occasionnellement ou régulièrement. Ces excès affectent tout le monde : l'abus d'alcool détruit la convivialité, brise les amitiés et les familles. Il nuit au développement des jeunes. Source de danger sur la route et au travail, il est générateur de violence. Il est mauvais pour la santé et engendre des coûts considérables.

Nous souhaitons prévenir ou réduire ces problèmes en

  • pointant les dangers et les dommages liés à l'abus d'alcool ainsi que ses causes;
  • développant des moyens d'action pour l'économie, le monde politique et le domaine social;
  • veillllant à venir en aide aux personnes concernées, à celles qui sont en danger et à leurs proches;
  • réunissant en réseau les cantons, les communes, les entreprises, les associations et des organisations privées.

Substance psychoactive

L'alcool est l'une des plus anciennes substances psychoactives de l'histoire de l'humanité. Il influence la conscience de soi, la perception de la réalité et les fonctions motrices. Ses effets désinhibiteurs, relaxants et enivrants sont connus depuis des siècles.
L'alcool fait partie intégrante de notre culture. Produit bon marché et facilement accessible, il peut toutefois être à l'origine de différents problèmes pour la santé et la société.

Dépendance, intoxications et décès

En Suisse, 250 000 à 300 000 personnes souffrent d'alcoolodépendance ; cela correspond à deux tiers de la population de la plus grande ville de Suisse, Zurich. En 2012, environ 1300 adolescents et jeunes adultes ont été hospitalisés en raison d'une intoxication alcoolique ou d'une dépendance à l'alcool – cela signifie une moyenne de 25 cas par semaine.
Parmi les 15 à 74 ans, quelque 1600 personnes meurent chaque année en Suisse des suites de l'alcoolisme. La cirrhose alcoolique du foie provoque à elle seule plus de 430 décès par an. Les cancers causés par l'alcool et les troubles cardiovasculaires dus à l'alcool (en particulier à la consommation ponctuelle à risque) ont une issue fatale dans deux fois plus de cas.

Coûts de plusieurs milliards pour la société


L'abus d'alcool engendre des coûts annuels d'environ 2,8 milliards de francs, dont 2,1 milliards qui pèsent sur l'économie nationale. En effet, le marché du travail subit des pertes de productivité liées aux maladies, aux retraites anticipées et aux décès prématurés.

Système de monitorage & plateforme d'information et d'échange

MonAM – Button

MonAM – Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles

En Suisse, les maladies non transmissibles et les addictions représentent un véritable défi pour la santé publique. Le système de monitorage fournit des chiffres clés, issus de sources fiables, sur plus de 110 indicateurs.

logo-opp.JPG

Découvrez prevention.ch

prevention.ch est la plateforme globale d’information et d’échange dans le domaine de la promotion de la santé et de la prévention. Elle met en réseau des professionnels et assure la liaison entre les domaines des addictions, de la santé psychique et de la prévention des maladies non transmissibles.

Informations complémentaires

Faits et chiffres: alcool

La majorité des gens apprécient l’alcool lors d’occasions spéciales et de moments conviviaux. Toutefois, une personne sur cinq en consomme de manière abusive.

Rapports de recherche Alcool

Veuillez trouver ci-dessous la liste des rapports de recherche sur le thème de l'alcool, financés par l'Office fédéral de la santé publique.

Stratégie Addictions

La politique des addictions est un secteur en constante évolution, sans cesse confronté à de nouveaux défis comme le changement des schémas comportementaux et des tendances de consommation.

Stratégie nationale Prévention des maladies non transmissibles (MNT)

Un mode de vie sain peut limiter les maladies non transmissibles et leur conséquences. C’est là qu’intervient la stratégie MNT.

Dernière modification 22.04.2022

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/gesund-leben/sucht-und-gesundheit/alkohol.html