Intervention précoce chez les adolescents

La plupart des adolescents traversent des crises et adoptent des comportements négatifs. L’intervention précoce (IP) vise à détecter suffisamment tôt si ces situations menacent leur développement physique ou psychique et à les aider à grandir sainement. 

L’IP poursuit plusieurs objectifs : détecter suffisamment tôt les conditions peu favorables et les évolutions négatives chez les adolescents, trouver les soutiens appropriés, aider les personnes concernées à se développer sainement et à s’intégrer socialement. À cette fin, l’OFSP a fixé les priorités suivantes :

  • Développement : Formation et formation continue des spécialistes travaillant étroitement avec les adolescents (p. ex., travail social en milieu scolaire, Jugendarbeit), pour qu’ils soient capables de détecter les comportements à risque et de réagir de façon appropriée.
  • Mise en réseau : L’OFSP aide les associations professionnelles à organiser des plates-forme visant à créer différents réseaux entre les acteurs. Il est également chargé de diffuser et d’ancrer le concept auprès des décideurs.
  • Travail de fond : Elaboration et diffusion de bases et d’instruments, en collaboration avec les acteurs, en se concentrant sur de nouveaux phénomènes comme l’utilisation excessive d’Internet ou l’addiction aux jeux (en ligne).

Enfants

L’intervention précoce a également pour but de détecter et souligner les conditions sociales et structurelles peu favorables, et de s’engager en faveur d’un environnement propice à la santé. Dans les milieux où plusieurs génération se côtoient, comme les écoles et les communes, ce sont les enfants qui en profitent avant tout.

En outre, l’environnement social des enfants (crèche, école, pédiatre) permet également de détecter des difficultés au sein de la famille et de proposer un soutien approprié aux parents concernés.

Adolescents

Les adolescents évoluent dans différents environnements. Pour cette raison, le travail en réseau revêt une grande importance dans l’intervention précoce. Les services locaux de prévention et d’aide en cas d’addiction sont encouragés à mettre en place des processus, des structures et des canaux visant à détecter et à définir la forme appropriée d’intervention. À cet égard, il y a toujours lieu de respecter le principe de proportionnalité et d’éviter de stigmatiser les personnes concernées.

L’intervention précoce peut être mise en œuvre dans un cadre spécifique comme l’école, la commune, les loisirs (p. ex., rencontres de jeunes, associations) ou la vie nocture (clubs, bars). Idéalement, un réseau coordonne ces différentes offres.

Dernière modification 08.08.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/gesund-leben/gesundheitsfoerderung-und-praevention/praevention-fuer-kinder-und-jugendliche/frueherkennung-fruehintervention-bei-jugendlichen.html