Don d’embryons surnuméraires : explications orales

Tout couple souhaitant faire un don d’embryons surnuméraires au profit de la recherche doit avoir été informé au préalable par oral et par écrit. Le médecin, et en aucun cas le chercheur, se charge des explications orales.

La surnumérarité d’abord, la recherche ensuite

  1. Le médecin traitant peut demander à un couple s’il consent à mettre un ou plusieurs embryons surnuméraires à la disposition de la recherche sur les cellules souches uniquement si :

    a) la surnumérarité de l’embryon est établie de manière définitive ;
    b) le projet de recherche a été autorisé par l’Office fédéral de la santé publique.

  2. Le médecin traitant informe le couple oralement, de manière compréhensible, sur la base de la feuille d’information qui a été élaborée par les chercheurs. Ces derniers ne sont pas chargés de donner les explications orales.

Les chercheurs ne donnent pas les explications

Le médecin traitant informe le couple oralement, de manière compréhensible, sur la base d’une feuille d’information qui a été élaborée par les chercheurs. Ces derniers ne sont pas chargés de donner les explications orales.

Dernière modification 28.06.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Biomédecine
Section Recherche sur l’être humain
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 51 54
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/gesetze-und-bewilligungen/gesuche-bewilligungen/gesuche-bewilligungen-stammzellenforschung/aufklaerung-einwilligung-stammzellenforschung/muendliche-aufklaerung-ueberzaehlige-embryonen.html