Legislatur-Schwerpunkte 2020-2023

La Commission fédérale pour les questions liées aux addictions et à la prévention des maladies non transmissibles (CFANT) fait désormais le lien entre les anciennes commissions spécifiques aux substances et une politique globale en matière d'addiction.

Elle propose ainsi un cadre dans lequel l’addiction est considérée comme un phénomène biopsychosocial complexe et multidimensionnel. Cette approche permet de prendre en compte toutes les substances et les comportements existants et nouveaux pouvant mener à la dépendance. Par ailleurs, elle vise à développer et appliquer de manière systématique les méthodes éprouvées dans un domaine à d’autres domaines. La CFANT couvre ainsi toutes les questions liées aux addictions et joue un rôle essentiel et unique.

La CFANT a défini trois thématiques principales pour la législature 2020‑2030:

1. Valeurs

Image symbolique: valeurs

Les représentations morales et les valeurs jouent un rôle significatif lors des réflexions sur les substances psychoactives et les comportements susceptibles d’entraîner une addiction. Souvent, elles sont à l’origine de divergences d’opinions et de situations conflictuelles. C’est pourquoi la CFANT s’est fixée pour objectif d’analyser et d’interroger les valeurs, les normes et les représentations morales concernant la promotion de la santé, la prévention et les activités dans le domaine de la dépendance. La CFANT a recours à des méthodes éthiques pour clarifier non seulement les concepts de base et sa/ses propre(s) position(s) morale(s), mais aussi celles des différents groupes sociaux. Par ailleurs, l’établissement de ses lignes directrices lui servira de base de travail pour assurer la collaboration.

2. Modèle de réglementation cohérent

Justizia

S’agissant du domaine thématique de la « réglementation cohérente », la CFANT vise à développer les principes d’un modèle de règlementation permettant de réduire les répercussions des addictions sur la santé publique, indépendamment de la substance et du comportement. Un tel modèle aidera les instances décisionnelles à orienter le développement des stratégies et des bases légales relatives aux substances psychoactives et aux pratiques susceptibles d’entraîner une addiction. Aujourd’hui, ces stratégies et ces lois sont souvent le fruit de l’histoire et dépendent fortement des caractéristiques et traditions spécifiques aux différents comportements et substances. Elles sont moins axées sur l’objectif transversal de réduire les répercussions négatives sur la santé publique. Un modèle de réglementation cohérent montrera comment exploiter des synergies lors de la réglementation des substances psychoactives et des pratiques, et ce, afin de réduire efficacement les répercussions des addictions et d’autres problèmes sanitaires sur la santé publique

3. Optimiser la prise en charge

Mains en forme de coeurs

L’addiction est une maladie certes complexe, mais qui peut être soignée. Elle a une influence sur le cerveau et le comportement et est souvent liée à de nombreux problèmes sociaux. Il faut pouvoir faciliter l’accès aux soins aux personnes concernées et aux proches aidants. En Suisse, 9 personnes sur 10 sont concernées par un « treatment gap ». Cette notion désigne l’écart entre le nombre de personnes ayant besoin d’une prise en charge (p. ex. conseils en matière d’addictions) et le nombre qui en bénéficient effectivement. C’est pourquoi la CFANT souhaite contribuer à l’optimisation de la prise en charge, en réfléchissant aux actions nécessaires et en présentant les pistes possibles pour optimiser la prise en charge intégrée de personnes présentant une addiction et de leurs proches. La CFANT s’intéresse particulièrement au manque de coordination entre les offres (collaboration interprofessionnelle et interinstitutionnelle, gestion et financement) et aux groupes cibles que l’on peine à atteindre. Il s'agit d'élaborer des bases en vue d’optimiser l’aide aux personnes dépendantes, et ce, afin d’améliorer à l'avenir l'accès au traitement, l’égalité des chances et la qualité de la prise en charge.

Dernière modification 16.06.2021

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Commission fédérale pour les questions liées aux addictions et à la prévention des maladies non transmissibles
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 463 88 24
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/das-bag/organisation/ausserparlamentarische-kommissionen/eidgenoessische-kommission-sucht-praevention-ncd-eksn/eksn-schwerpunkte-2020-2023.html