Les addictions coûtent des milliards de francs

Berne, 29.9.2020 - Chaque année, les addictions coûtent 7,7 milliards de francs à la société. En adoptant la stratégie Addictions, la Confédération entend prévenir les comportements addictifs et soutenir les personnes à risque, ce qui fait baisser les coûts subséquents.

Alkohol_de

Les addictions sont une source de souffrance pour les personnes concernées mais aussi de coûts considérables pour la société. Selon l’étude « Coûts sociaux des addictions » (Volkswirtschaftliche Kosten der Sucht ; disponible en allemand, résumé en français), les chiffres, basés sur des calculs prudents, atteignent 7,7 milliards de francs. Le tabac, facteur de coûts à hauteur de 3,9 milliards de francs, est largement en tête. L’alcool vient en deuxième position, causant près de 2,8 milliards. Le montant restant est dû aux drogues illégales (0,9 milliard) et aux jeux d’argent (61 millions). Les coûts résultant d’autres comportements addictifs n’ont pas été estimés.

Ces sommes sont supportées par la communauté et représentent plus de 1 % du produit intérieur brut, ce qui correspond à 900 francs annuels par personne. Une large part, à hauteur de 4,8 milliards de francs, incombe à l’État et aux assurances sociales. Les entreprises, quant à elles, assument un montant de 2,9 milliards de francs.

Abaisser les coûts subséquents

Afin de diminuer le nombre de personnes présentant une addiction, la Confédération a élaboré la stratégie nationale Addictions, laquelle rejoint à plusieurs niveaux la stratégie nationale Prévention des maladies non transmissibles (stratégie MNT). Ces deux stratégies misent sur la détection précoce et la prévention ainsi que sur des mesures dans le domaine des soins et des traitements. Ainsi, elles contribuent largement à réduire les coûts directs et indirects des addictions.

 

Informations complémentaires

Addictions

La politique des addictions est un secteur en constante évolution, sans cesse confronté à de nouveaux défis comme le changement des schémas comportementaux et des tendances de consommation.

Maladies non transmissibles

En Suisse, 2,2 millions de personnes souffrent d’une maladie non transmissible. Un mode de vie sain permettrait d’éviter bon nombre de ces maladies. C’est là qu’intervient la stratégie MNT, fondée sur le partenariat.

Dernière modification 29.09.2020

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Communication et campagnes
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 462 95 05
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/das-bag/aktuell/news/news-29-09-2020.html