Les dons d’organes ont reculé en 2020 en raison du COVID-19

Berne, 18.1.2021 - En 2020, le nombre de donneurs d’organes en Suisse a reculé d’environ 7 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre 146 dons. La pandémie de COVID-19 a ainsi eu un effet négatif sur les dons. Le plan d’action s’achèvera à la fin de cette année ; toutes les mesures visant à renforcer le don d’organes sont ainsi en place et peuvent déployer leurs effets.

image-symbole

La pandémie de coronavirus s’est répercutée négativement sur le nombre de dons d’organes en Suisse. En raison de la charge supplémentaire dans les hôpitaux, certains programmes de transplantation ont parfois été suspendus.

Le nombre de dons d’organes par des personnes décédées a reculé de 157 à 146 par rapport à l’année précédente. 459 organes prélevés sur un donneur décédé et 83 organes prélevés sur un donneur vivant ont été transplantés. Au total, en Suisse, 519 personnes ont reçu un don d’organe.

 
Nombre de donneurs d'organes décédés en Suisse depuis 2007
* Lancierung des Aktionsplans «Mehr Organe für Transplantationen»

Le taux de don par million d’habitants (pmp) est passé de 13,7 en 2013 à 17 en 2020. On relève un taux de 11,2 dons après un décès dû à des lésions cérébrales et 5,8 dons après un décès à la suite d’un arrêt cardio-circulatoire.

En raison du recul du nombre de donneurs en 2020, la situation s’est accentuée pour la liste d’attente : elle s’est en particulier aggravée en raison de la pandémie pour les patients en attente d’un foie, d’un poumon ou d’un cœur. Le nombre de personnes sur liste d’attente a légèrement augmenté par rapport à l’année précédente, passant de 1415 fin 2019 à 1457 fin 2020. Parmi elles, seulement quelque 50 % entraient en ligne de compte pour une transplantation. L’autre moitié n’a pas pu être envisagée pour une transplantation pour des raisons de santé.

Un don d’organe reste un événement rare mais nécessitant de nombreuses ressources. Pour le réaliser, de nombreuses conditions doivent être remplies, comme le décès d’une personne à l’hôpital.

Plus d’informations

Le dialogue « Politique nationale de la santé » de la Confédération et des cantons a achevé le plan d’action « Plus d’organes pour des transplantations » fin 2021. L’objectif actuel est d’augmenter le taux de dons à 22 pmp. Les processus de dons sont également optimisés en permanence et l’information est développée.

Une nouvelle vague de la campagne médiatique destinée à la population aura vraisemblablement lieu à l’été 2021. Dans le même temps, un reportage montrera comment une adolescente ayant bénéficié d’un don d’organe vit sa vie intensément et avec une sérénité admirable, tout en réalisant ses rêves.

Toute personne qui prend une décision concernant le don d’organes devrait toujours en faire part à ses proches. En effet, ce sont eux qui seront interrogés et devront décider le cas échéant. D’où le slogan : Parlez-en. Pour le bien de vos proches !

Informations complémentaires

Transplantation d’organes

Avec le plan d’action « Plus d’organes pour des transplantations », le Conseil fédéral veut optimiser le système de don d’organes afin de mieux exploiter le vivier de donneurs potentiels. Il peut compter pour cela sur la collaboration des principaux acteurs de ce domaine.

Dernière modification 18.01.2021

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Communication et campagnes
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 462 95 05
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/das-bag/aktuell/news/news-18-01-2021.html