Monitorage des addictions et des maladies non transmissibles : un senior sur deux est en surpoids

Berne, 25.06.2019 - Plus de la moitié des seniors est en surpoids, une proportion inquiétante car cela augmente le risque de développer une maladie cardio-vasculaire, soit la première cause de décès en Suisse. C’est ce que montre le nouveau système de monitorage des addictions et des maladies non transmissibles de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), appelé MonAM, www.monam.ch/fr. Celui-ci permet d’examiner l’influence des facteurs sociodémographiques sur plus d’une centaine d’indicateurs tels que le surpoids, le tabagisme, le cannabis, le cancer ou l’hypertension.

Dans le cas du surpoids, l’âge joue un rôle déterminant et on constate que les seniors sont beaucoup plus souvent touchés que le reste de la population : 53 % des 65 ans et plus ont un indice de masse corporelle trop élevé. Cette proportion est nettement inférieure dans les groupes d’âge plus jeunes : 42 % des 35-49 ans sont en surpoids et 27 % des 15-34 ans.

Des différences importantes existent également entre les sexes. Parmi les seniors, les hommes sont davantage touchés puisque près de 62 % d’entre eux sont en surpoids. La proportion est moindre chez les femmes, mais elle reste à un niveau très élevé, avec 46 % de surpoids chez les femmes de 65 ans et plus.

Ces chiffres sont préoccupants car le surpoids augmente non seulement les risques de maladie cardio-vasculaire, mais aussi le risque de développer plusieurs sortes de cancer ainsi que le diabète de type 2.

Plusieurs facteurs contribuent au développement du surpoids. Une alimentation équilibrée et une activité physique suffisante jouent un rôle primordial tout au long de la vie pour le maintien d’un poids corporel sain. Il n’est jamais trop tard pour pratiquer une activité physique : la marche, le vélo ou même la danse sont, par exemple, de bonnes options pour les aînés.

Monitorage des Addictions et des Maladies non transmissibles

Le portail MonAM, pour Monitorage des Addictions et des Maladies non transmissibles, rassemble pour la première fois les données de ces domaines sur une même plateforme. Plus de 50 indicateurs sont déjà en ligne sur le site www.monam.ch/fr, qui en comptera à terme plus de 120.

L’interface graphique est particulièrement accessible et rend les chiffres parlants. Des courbes permettent par exemple de suivre l’évolution dans le temps et une carte de la Suisse présente les différences entre cantons. Il est aussi facile de visualiser l’influence des facteurs sociodémographique tels que l’âge, le sexe ou le niveau de formation pour la plupart des indicateurs.

Le site a été développé par l’Observatoire suisse de la santé sur mandat de l’OFSP. Les chiffres rassemblés sur le site proviennent de 40 sources différentes et 12 partenaires, dont le principal est l’Office fédéral de la statistique.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, Communication +41 58 462 95 05, media@bag.admin.ch



Auteur

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Communication et campagnes
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 462 95 05
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/das-bag/aktuell/medienmitteilungen.msg-id-75552.html