Hausse des coûts de la santé : Prime standard augmentée de 4 % en 2018

Berne, 28.09.2017 - L’année prochaine, la prime standard de l’assurance obligatoire des soins augmentera de 4 % en moyenne. Selon le canton, la hausse sera comprise entre 1,6 et 6,4 %. Celle des primes pour enfants sera à nouveau plus forte que la moyenne.

L’augmentation moyenne des primes de 4 % pour 2018 concerne la prime standard, c’est-à-dire l’assurance obligatoire des soins pour un adulte avec une franchise de 300 francs comprenant la couverture accident. Cette prime a connu une hausse moyenne de 3,7 % au cours des dix dernières années et de 4,6 % en moyenne depuis l’entrée en vigueur de la loi sur l’assurance-maladie en 1996.

Dans huit cantons (AI, GL, LU, NW, OW, SZ, UR, ZG), les adaptations moyennes de la prime standard seront inférieures à 3 %, alors que dans quatre autres (GE, NE, VD, VS), elles dépasseront les 5 %. Dans les 14 cantons restants (AG, AR, BE, BL, BS, FR, GR, JU, SG, SH, SO, TG, TI, ZH), la hausse se situera entre 3 et 5 %. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a approuvé toutes les primes pour une année.

Adaptation du tarif médical TARMED
Le Conseil fédéral a décidé d’adapter le tarif médical TARMED concernant le domaine ambulatoire à partir du 1er janvier 2018. Il a mis en place une structure tarifaire appropriée de manière à corriger les prestations surévaluées et à augmenter la transparence. Les adaptations représentent un volume de prestations d’environ 470 millions de francs. Les assureurs-maladie ont pris en compte l’impact des ajustements tarifaires dans le calcul des primes 2018. Pour éviter un accroissement injustifié du volume des prestations, les effets des adaptations seront observés dans un monitorage mené avec les fournisseurs de prestations et les assureurs-maladie.

Constitution de réserves et lacunes à combler
L’augmentation de la prime standard pour 2018 est plus élevée que la hausse des coûts prévue pour l’année à venir. Ces dernières années, les primes fixées par certains assureurs étaient trop basses. Par conséquent, les réserves sont passées en dessous du minimum prescrit. Une partie de la hausse des primes de cette année est due à la constitution, nécessaire, de réserves. En outre, des lacunes en termes de primes doivent être comblées chez certains assureurs afin que ceux-ci puissent à nouveau couvrir leurs coûts. Les effets de ces deux éléments sur les primes sont différents selon les assureurs et les cantons et s’élèvent en moyenne à un peu plus de 1 %.

Primes pour les enfants
Les primes pour les enfants augmenteront de nouveau plus fortement que la prime standard, plus précisément de 5 % en moyenne. Chez les jeunes adultes (entre 19 et 25 ans), la hausse est de 4,4 %. La forte augmentation des primes pour enfants est due au fait que celles versées ces dernières années n’ont pas permis de couvrir les coûts.

Les quatre principaux postes de coûts
Quatre domaines de l’assurance obligatoire des soins (AOS) représentent près de 80 % des coûts de la santé : traitements auprès de médecins indépendants, traitements dans le secteur hospitalier, traitements dans le domaine hospitalier ambulatoire et médicaments pris en charge par les caisses-maladie. 

Les coûts de la santé augmentent en raison de l’évolution démographique, des progrès médico-techniques et de l’augmentation des prestations. Le DFI a mis en œuvre des mesures visant à réduire la hausse des coûts de la santé de plusieurs centaines de millions de francs par an.

Par ailleurs, un groupe d’experts internationaux mandaté par le DFI analyse des instruments utilisés dans d’autres pays européens pour gérer l’augmentation des prestations. Le DFI soumettra les propositions du groupe d’experts au Conseil fédéral d’ici à la fin de l’année. Le Conseil fédéral réfléchira ensuite à d’autres mesures à mettre en place pour maîtriser les coûts en se fondant sur ces propositions.

Informations aux assureurs
Les assureurs-maladie ont jusqu’à fin octobre pour informer leurs assurés du montant de leurs primes pour l’année suivante. Les assurés peuvent ensuite résilier leur assurance-maladie de base ou choisir une autre forme d’assurance jusqu’à fin novembre. Les assureurs-maladie doivent accepter chaque personne dans l’assurance obligatoire des soins et tout le monde est tenu de s’assurer. Pour que la résiliation soit acceptée, l’assureur actuel doit avoir reçu une copie du nouveau contrat d’assurance.

Priminfo.ch
Le site www.priminfo.admin.ch met un calculateur de primes à disposition. Toutes les primes de l’assurance obligatoire des soins des assureurs-maladie approuvées par l’OFSP pour 2018 y figurent. Sa nouvelle structure facilite les possibilités de comparaison. Le site recense tous les assureurs-maladie. Les assurés ont la possibilité de sélectionner les primes selon leur montant et de calculer ainsi leur potentiel d’économies. Il suffit d’indiquer le domicile, l’âge, le modèle d’assurance, la franchise et l’assureur-maladie actuel. Lorsqu’une personne a trouvé l’assurance qui lui convient, elle peut demander une offre en ligne pour l’assurance obligatoire des soins ou imprimer et envoyer le formulaire approprié à l’assureur-maladie concerné. Cela ne génère aucun frais pour les assureurs-maladie.

Conseils en matière de primes
La documentation « Primes-Conseil » contient des informations sur l’assurance-maladie, des astuces pour économiser sur les primes ainsi que des lettres-type. Cette documentation est également disponible sur Internet à l’adresse www.priminfo.admin.ch. L’OFSP met en outre à la disposition du public des aperçus de primes sur www.priminfo.admin.ch. Ces documents peuvent également être commandés sous forme papier auprès de l’OFSP.

Ligne téléphonique
L’OFSP a mis en place une ligne téléphonique pour répondre aux questions des assurés. Voici les numéros pour les trois langues officielles :
allemand : 058 464 88 01 ; français : 058 464 88 02 ; italien : 058 464 88 03
Toutes les données relatives aux primes peuvent en outre être téléchargées à partir du portail Open Data (www.opendata.swiss).


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, Service de presse, 058 462 95 05 ou media@bag.admin.ch



Auteur

Département fédéral de l'intérieur
http://www.edi.admin.ch

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP Division Communication et campagnes
CH-3003 Berne

media@bag.admin.ch

Tél.
+41 58 462 95 05

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/aktuell/medienmitteilungen.msg-id-68250.html