Vaccination des adultes

Les rappels de vaccins réguliers effectués à l’âge adulte sont tout aussi importants que la vaccination des enfants. Ils contribuent à la protection des individus, mais aussi à celle de nos concitoyens et de l’ensemble de la population.

Rappels et rattrapage vaccinal

Des rappels de vaccins à intervalles réguliers sont parfois nécessaires pour maintenir la protection contre la maladie concernée. L’OFSP recommande ainsi des rappels de vaccins réguliers pour les maladies suivantes : diphtérie, coqueluche et tétanos. Un rattrapage vaccinal s’impose en outre si la vaccination de base est lacunaire ou incomplète, notamment pour une protection contre la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Grippe (ou influenza)

Les infections grippales sont majoritairement bénignes. Elles peuvent toutefois être dangereuses pour certaines personnes. La vaccination contre la grippe est plus particulièrement recommandée à partir de 65 ans, aux patients atteints de maladies chroniques (notamment pathologies cardiaques, cardio-vasculaires ou pulmonaires), aux personnes dont le système immunitaire est affaibli et aux femmes enceintes. Elle est également recommandée à toutes celles et ceux qui sont en contact avec des personnes entrant dans les catégories citées, que ce soit à titre professionnel ou privé, notamment à l’ensemble des personnels soignants.

Coqueluche

On estime à environ 4000, enfants et adultes confondus, le nombre de personnes qui contractent cette maladie très contagieuse chaque année. La coqueluche est responsable d’une cinquantaine d’hospitalisations par an et touche en majorité des nourrissons qui, compte tenu de leur jeune âge, ne sont pas encore vaccinés et pour lesquels la maladie présente un risque élevé. Dans la plupart des cas, ce sont les adultes qui leur transmettent la maladie. Par conséquent, la vaccination contre la coqueluche est également recommandée aux jeunes adultes, aux futurs parents et à toute autre personne régulièrement en contact avec des nourrissons (par exemple le personnel des crèches).

Pneumocoques

Les pneumocoques sont des bactéries pouvant causer des infections graves, notamment chez les nourrissons, les enfants en bas âge et les personnes affaiblies. La vaccination contre les pneumocoques est donc particulièrement importante pour les personnes atteintes d’une maladie chronique grave (du cœur, des poumons, des reins, du foie, etc.), d’un dysfonctionnement du système immunitaire ou du VIH, ayant subi une transplantation, souffrant de diabète sucré, possédant des implants cochléaires ou prévoyant de s’en faire poser, ou encore présentant des malformations de la base du crâne.

Vaccination complémentaire contre le HPV

Le papillomavirus humain (HPV) est la cause la plus fréquente d’infections sexuellement transmissibles en Suisse et dans le monde. On estime que plus de 70 % des femmes et des hommes sexuellement actifs contractent ce virus au cours de leur vie. Les infections par HPV peuvent se traduire par des verrues ou des lésions précancéreuses sur les organes génitaux féminins et masculins. Ces lésions peuvent évoluer vers un cancer, notamment au niveau du col de l’utérus et dans la région anale. La vaccination est proposée aux adolescents, mais aussi aux jeunes femmes et aux hommes âgés de 15 à 26 ans. Prenez contact avec votre médecin pour discuter des possibilités de vaccination.

Vaccination des groupes à risque

Tous les individus ne sont pas égaux devant les risques d’exposition à certaines maladies ou de complications dangereuses. Un risque accru peut avoir différentes causes : maladies chroniques, système immunitaire affaibli, comportement ou profession à risque, âge ou environnement défavorable (régions à risque). Il est recommandé aux personnes appartenant à un groupe à risque de se faire vacciner aussi contre diverses autres maladies. Exemples :

  • Hépatite A
  • Hépatite B
  • Grippe
  • Pneumocoques
  • Méningocoques
  • Varicelle
  • Méningo-encéphalite verno-estivale (MEVE)  


LIGNE INFO-VACCINS : 0844 448 448
(consultation gratuite, prix d’une communication interurbaine en Suisse)

Documents

franz

Ma vaccination. Ta protection. Contre la rougeole et la coqueluche

Un dépliant destiné aux couples désirant avoir un enfant ou aux futurs parents, avec des informations pour protéger les nouveau-nés contre la rougeole et la coqueluche ; disponible en quatre langues.

Liens

Informations complémentaires

Grippe saisonnière (influenza)

La grippe est une maladie infectieuse fréquente en hiver. La vaccination diminue le risque d’infection et de complications. Elle est recommandée chez les personnes à risque et chez leur entourage.

Coqueluche

La coqueluche peut affecter les personnes à tout âge. La vaccination protège les enfants, les adolescents et les adultes contre cette maladie et prévient les infections sévères chez les nourrissons.

Maladies à pneumocoques

Les cas sévères de maladies à pneumocoques comme les méningites touchent surtout des enfants âgés de moins de deux ans. La vaccination des nourrissons réduit le risque d’infection dans les premières années de la vie.

Papillomavirus humains (HPV)

Les papillomavirus humains (HPV) se transmettent par voie sexuelle et peuvent entraîner des cancers, notamment du col de l'utérus. Une vaccination peut protéger d'une infection par des types de virus importants.

Dernière modification 11.04.2017

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique
Division des maladies transmissibles
Section prévention & promotion
CH - 3003 Berne

Tél.
+41 58 463 87 06

Email

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/themen/mensch-gesundheit/uebertragbare-krankheiten/impfungen-prophylaxe/informationen-rund-ums-impfen/impfungen-fuer-erwachsene.html