Protection contre des rayonnements dangereux

Berne, 27.2.2019 - Les exploitants de solariums doivent s’assurer que les mineurs n’y aient pas accès. C’est ce que le Conseil fédéral a décidé en adoptant l’ordonnance relative. Le texte vise aussi à mieux protéger la population des risques liés aux traitements cosmétiques au laser et à l’utilisation de pointeurs laser.

image-symbole

La nouvelle ordonnance oblige les exploitants à aménager leur solarium de manière à ce que les mineurs n’y aient pas accès. Les appareils de bronzage des solariums et les appareils laser émettent un rayonnement non ionisant. Une utilisation inadéquate peut nuire à la santé.

Certains traitements esthétiques utilisant des lampes flash puissantes et des lasers pourront désormais être réalisés sans surveillance médicale. C’est notamment le cas de certaines méthodes d’épilation. Pour cela, les prestataires devront d’abord prouver qu’ils savent utiliser correctement les appareils.

De nombreux pointeurs laser représentent un danger pour les yeux et la peau. À l’avenir, afin d’éviter les éblouissements dangereux ou les lésions oculaires, seuls les pointeurs laser de faible intensité (classe 1) seront encore autorisés en Suisse.

 

Communiqués

Javascript est requis pour afficher les communiqués de presse. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas activer Javascript, veuillez utiliser le lien ci-dessous pour accéder au portail d’information de l’administration fédérale.

Vers le portail d’information de l’administration fédérale

Informations complémentaires

Ordonnance relative à la LRNIS (O-LRNIS)

Le Conseil fédéral veut mieux protéger la population des rayonnements dangereux.

Dernière modification 27.02.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Communication et campagnes
Schwarzenburgstrasse 157
3003 Berne
Suisse
Tél. +41 58 462 95 05
E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/das-bag/aktuell/news/news-27-02-2019.html