Médicaments contre l’hépatite C : forte réduction du prix et remboursement étendu

Berne, 26.6.2017 - A partir du 1er juillet 2017, l’assurance obligatoire des soins remboursera sans restriction le ZEPATIER. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a pu faire baisser le prix de ce médicament de 35 %. Ainsi, le traitement profitera à un plus grand nombre de personnes infectées par le virus de l’hépatite C.  

L’hépatite C est une maladie inflammatoire du foie d’origine infectieuse, provoquée par le virus de l’hépatite C. Elle se transmet par le sang d’une personne infectée. L’infection guérit sans traitement au bout de six mois dans 20 à 30 % des cas. Dans 70 à 80 % des cas, l’infection ne disparaît pas spontanément et devient chronique (le virus reste présent dans le foie). La plupart des porteurs chroniques de l’hépatite C vivent des années sans présenter de symptômes. Parmi eux, environ 5 à 30 % développent une cirrhose du foie (tissu hépatique cicatriciel) après plusieurs décennies et présentent un risque accru de carcinome hépatocellulaire.

Actuellement, l’assurance obligatoire des soins (AOS, assurance de base) rembourse les nouveaux médicaments permettant de traiter efficacement l’hépatite C lorsque la maladie est à un stade intermédiaire (fibrose de stade 2) ou qu’elle présente des symptômes extra-hépatiques. Elle les rembourse aussi sans restriction à certains groupes de personnes chez qui la maladie évolue plus rapidement ou qui présentent un risque de transmission élevé.

À partir du 1er juillet 2017, ces limitations seront levées pour le médicament ZEPATIER. Tous les patients infectés par le génotype 1 ou 4 de l’hépatite C (environ 62 % de toutes les personnes touchées par cette maladie) pourront être traités avec ce médicament, indépendamment du stade de la maladie. L’élargissement du cercle de personnes bénéficiant du remboursement va de pair avec une baisse du prix de ce médicament. L’OFSP a pu obtenir une réduction auprès de Merck Sharp & Dohme SA, titulaire de l'autorisation sur le marché. Le coût du traitement avec ZEPATIER a été baissé de 35 %, passant de 47’690 à 30’952 francs.

Par ailleurs, l’OFSP poursuit les discussions menées avec les titulaires d’autorisation de mise sur le marché des autres médicaments onéreux utilisés pour traiter l’hépatite C. Si les entreprises sont disposées à baisser sensiblement leurs prix, il étendra également les modalités de remboursement de ces produits.

Coûts des différents traitements contre l’hépatite C à partir du 1er juillet 2017
Traitements médicamenteux ZEPATIER HARVONI VIEKIRAX + EXVIERA EPCLUSA SOVALDI + DAKLINZA
Remboursement selon le génotype du virus 1 et 4 1 1 et 4 3, dès le 1.7.2017 : 1 à 6 3
Remboursement selon le stade de la maladie hépatique F0, F1, F2, F3, F4 F2, F3, F4 F2, F3, F4 F2, F3, F4 F2, F3, F4
Coûts, avril 2017 en CHF 47 690,25 50 244,90 46 199,85 60 017,25 75 816,30
Coûts, mai 2017 en CHF 43 788,- 50 122,- 46 199,85 60 017,25 73 712,70
Coûts, juillet 2017 en CHF 30 952,20 50 122,- 46 199,85 46 493,70 73 712,70
Baisse du prix, d'avril à juillet 2017 - 35,1 % - 0,3 % Aucun - 22, 5% - 2,8 %
Génotype: sous-type du virus se différenciant du point de vue génétique. Les médicaments ne sont pas efficaces pour tous les génotypes de l’hépatite C. Les infections liées à l’hépatite C sont dues le plus fréquemment au génotype 1 (52% des cas). Suivent le génotype 3 (29%) et le génotype 4 (12%).

Stade de fibrose : il permet de déterminer l’avancée de la maladie au niveau du foie. F0 = pas d’atteinte, F1 = atteinte légère, F2 = atteinte modérée, F3 = atteinte importante, F4 = cirrhose.

Communiqués

Javascript est requis pour afficher les communiqués de presse. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas activer Javascript, veuillez utiliser le lien ci-dessous pour accéder au portail d’information de l’administration fédérale.

Vers le portail d’information de l’administration fédérale

Informations complémentaires

Analyse de Situation des Hépatites B et C en Suisse

En 2016, l'Institut de Médecine Sociale et Préventive de l'Université de Berne a effectué, sur demande de l’Office fédéral de la santé publique, une analyse de la situation concernant l’hépatite B et C en dehors du contexte de la drogue.

Dernière modification 26.06.2017

Début de la page

Contact

Office fédéral de la santé publique OFSP
Division Communication et campagnes
CH-3003 Berne

Tél.
+41 58 462 95 05

E-mail

Imprimer contact

https://www.bag.admin.ch/content/bag/fr/home/aktuell/news/news-26-06-2017.html