Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Maintenir l'efficacité des antibiotiques

La résistance aux antibiotiques se multiplie et la Suisse n'est pas épargnée. La Confédération entend résoudre ce problème au moyen d’une stratégie nationale qui comprend 35 mesures réparties en huit domaines d'action. Comme c'était le cas pour son élaboration, la mise en œuvre de la stratégie se déroulera en collaboration avec les cantons et d'autres acteurs majeurs.


Le développement des antibiotiques constitue l'une des plus grandes avancées de la médecine moderne. Toutefois, le recours excessif et parfois inapproprié à ces médicaments a rendu un nombre croissant de bactéries résistantes à leur action. Le problème concerne aussi bien la médecine humaine que la médecine vétérinaire et l'agriculture, et seule une approche commune et multisectorielle permettra de le résoudre.

Le Conseil fédéral a inscrit la lutte contre la résistance aux antibiotiques parmi les priorités définies dans le programme « Santé2020 ». La stratégie Antibiorésistance StAR est sous la responsabilité des conseillers fédéraux Alain Berset (Département fédéral de l'intérieur, DFI) et Johann Schneider-Ammann (Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche, DEFR). Depuis 2013, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) était chargé de développer la stratégie, en collaboration avec les offices fédéraux de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) et de l'agriculture (OFAG). L'Office fédéral de l'environnement (OFEV), les cantons et d'autres acteurs importants ont également participé aux travaux.

Huit champs d'action

Le Conseil fédéral a approuvé StAR en novembre 2015. L'objectif de la stratégie est de préserver à long terme l'efficacité des antibiotiques et d'endiguer le développement de résistances. Elle couvre les champs d'action surveillance, prévention, utilisation appropriée des antibiotiques, lutte contre la résistance, recherche et développement, coopération, information et formation, et conditions générales.

La surveillance multisectorielle fait partie des principales mesures. A cet égard, il est prévu d'effectuer un état des lieux complet de la situation en matière de résistance et d'utilisation des antibiotiques et de le publier dans un rapport commun. La prévention doit en outre être améliorée. En effet, plus on évitera les maladies infectieuses, moins il sera nécessaire de recourir à une antibiothérapie. La mise en œuvre systématique de mesures d'hygiène ou l'optimisation des conditions d'élevage dans l'agriculture, par exemple, constituent des instruments pour y parvenir.

Administrer le bon médicament au bon moment

Les antibiotiques agissent contre les bactéries, mais non contre les virus. Des analyses de laboratoire proches de la pratique doivent permettre de différencier rapidement entre les infections d'origine bactérienne et virale et d'identifier leur profil de résistance. Cette amélioration du diagnostic permettra d'établir rapidement une prescription adaptée au cas par cas.

Pour que la stratégie puisse porter ses fruits, il faut davantage sensibiliser et former les professionnels et informer la population. Des systèmes d'incitation permettront également de réduire sensiblement l'utilisation des antibiotiques et de promouvoir l'emploi responsable de ces médicaments. 

La mise en œuvre a déjà débuté

La réalisation des mesures a déjà commencé, car StAR se propose aussi d'appliquer des solutions qui ont porté leurs fruits, par exemple, la surveillance des germes résistants par anresis.ch, le Centre suisse pour le contrôle de l'Antibiorésistance. Le 23 novembre 2015, l'OFSP et l'OSAV publieront un premier rapport conjoint à ce sujet.

Jusqu'au milieu de l'année 2016 environ, l'organisation de la mise en œuvre et ses priorités seront clarifiées en premier lieu. Dans cette perspective, les offices fédéraux concernés continueront à collaborer étroitement avec les cantons et les autres acteurs majeurs. Les travaux se feront de manière échelonnée sur plusieurs années, toujours sous la houlette de l'OFSP. Le public sera informé au moins une fois par an de l'état d'avancement de StAR.



Dernière mise à jour le: 18.11.2015

Fin secteur de contenu

Recherche plein texte

Informations complémentaires

Typ: PDF

18.11.2015 | 1207 kb | PDF
Typ: PDF

18.11.2015 | 2481 kb | PDF
Typ: PDF

(en allemand)
18.11.2015 | 1934 kb | PDF
Typ: PDF

15.12.2014 | 264 kb | PDF
Typ: PDF

15.12.2014 | 73 kb | PDF
Typ: PDF

Article dans le Bulletin de l'OFSP
30.11.2015 | 27 kb | PDF
Typ: PDF

Article dans le Bulletin de l'OFSP
14.03.2016 | 65 kb | PDF
Typ: PDF

Article dans le Bulletin de l'OFSP
23.06.2014 | 69 kb | PDF

Communiqués de presse

Liens



http://www.bag.admin.ch/themen/medizin/14226/index.html?lang=fr