Début secteur de contenu



Norovirus

Agent infectieux et transmission

Les norovirus sont responsables de la majorité des diarrhées non bactériennes. Étant très infectieux (10 à 100 virus suffisent à provoquer une infection), ils causent de multiples cas de maladie partout où des personnes cohabitent dans un espace restreint. Cela est notamment le cas dans les familles, les foyers, les hôpitaux, les casernes, les bateaux de croisière et les jardins d'enfants. La transmission se fait par voie orale, par contact avec la peau (p. ex. les mains sales) ou des objets (poignées contaminées), par inhalation de fines gouttelettes en suspension dans l'air (p. ex. après vomissement) ou par ingestion d'aliments et boissons contaminés. Les norovirus sont très résistants à l'influence de l'environnement (p. ex., aux variations de température) et peuvent rester contagieux plus de 12 jours sur les surfaces contaminées.

Tableau clinique

La maladie se déclare en général 12 à 48 heures après l'infection, le plus souvent soudainement, avec des vomissements en jets et des fortes diarrhées, souvent accompagnés par des maux de ventre, de tête ainsi que des douleurs musculaires, plus rarement de fièvre. Le malade est généralement guéri après 2 à 3 jours. Pour le traitement, il faut avant tout veiller à un apport suffisant de liquide.

Répartition géographique et fréquence

Les norovirus sont présents dans le monde entier. En Europe, les infections surviennent surtout l'hiver, voire toute l'année si elles proviennent d'autres régions du monde. Selon des estimations, environ 400 000 personnes sont atteintes chaque année en Suisse de diarrhées avec vomissements dues à des norovirus. Le système de déclaration obligatoire de l'office fédéral de la santé publique enregistre les flambées de norovirus à l'aide d'un formulaire permettant de rapporter en une fois des cas groupés. Habituellement, la maladie est détectée via les symptômes gastro-intestinaux.

Prévention

Il n'existe pas de vaccin ou de médicaments préventifs. Une bonne hygiène des mains est importante, à savoir un lavage soigneux avec du savon, surtout après être allé aux toilettes. Par ailleurs, les objets et surfaces entrés en contact avec des selles ou des vomissements doivent être nettoyés, puis désinfectés, p. ex., à l'eau de Javel diluée (0,1 %). Les solutions d'eau de Javel destinées au grand public, généralement d'une concentration de 2,5 %, doivent être diluées à 0,1 % (mélangez 2,5 dl de la solution originale avec 6 litres d'eau). Les personnes malades ne devraient pas préparer de repas. Si elles travaillent dans des institutions sensibles (foyers, hôpitaux, restauration, écoles), les personnes malades ne devraient pas se rendre au travail pendant encore au moins 2 à 3 jours après la disparition des symptômes. Elles devraient aussi continuer d'avoir une hygiène renforcée après la disparition des symptômes.

Retour à vue d'ensemble Maladies infectieuses (A-Z)

Demande concernant le sujet
Dernière mise à jour le: 19.04.2013

Fin secteur de contenu

Recherche plein texte

Formulaires de déclaration

Informations supplémentaires

Typ: PDF

Etat: 08.12.2004
08.12.2004 | 41 kb | PDF
Typ: PDF

Bull OFSP 2003; no 46: 828-833
18.03.2005 | 95 kb | PDF


http://www.bag.admin.ch/themen/medizin/00682/00684/01092/index.html?lang=fr