Début secteur de contenu



Hépatite A

Agent infectieux et transmission

L'hépatite A est une maladie infectieuse du foie provoquée par le virus de l'hépatite A (VHA). Le virus est excrété par l'intestin. Il est transmis par contact féco-oral avec une surface contaminée, soit lors de contacts interpersonnels étroits (jardin d'enfants, ménage commun ou contacts sexuels, particulièrement chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes), soit par des denrées alimentaires, de l'eau ou des objets usuels contaminés par des matières fécales. Une transmission par le sang et les produits sanguins (même chez les consommateurs de drogues qui utilisent plusieurs fois le même matériel d'injection) est possible mais très rare.

Tableau clinique

L'hépatite A est une maladie aiguë qui se caractérise par de la fièvre, des malaises, une jaunisse, une perte d'appétit et des nausées. La période d'incubation varie entre 15 et 50 jours (en général entre 25 et 30 jours). Chez les enfants infectés âgés de moins de six ans, des symptômes apparaissent seulement dans 30 % des cas. Chez les enfants plus âgés et les adultes, les symptômes sont la plupart du temps apparents et se traduisent par une jaunisse dans 70 % des cas. En général, la maladie dure plusieurs semaines (voire six mois au plus) et guérit spontanément. L'infection n'est jamais chronique et confère une immunité définitive.

Répartition géographique et fréquence

Le virus sévit dans le monde entier, mais plus fréquemment dans les régions où les conditions d'hygiène sont moins bonnes. En Suisse, on recense chaque année une centaine de cas d'hépatite A, contractée en général durant un voyage dans une région à risque. Les jeunes adultes sont les plus touchés, et les hommes sont plus souvent malades que les femmes.

Prévention

La vaccination permet d'éviter l'infection au virus de l'hépatite A. Elle est particulièrement recommandée aux personnes voyageant dans une région à risque (présentant un taux de prévalence moyen ou élevé au sein de la population) et aux hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Pour se protéger, il convient également de bien respecter les règles d'hygiène élémentaire, p. ex., de se laver les mains, surtout en sortant des toilettes, avant de manipuler des aliments et avant de passer à table. Dans les zones à risque, il faut éviter de boire de l'eau non bouillie et de manger des plats et des crustacés crus ou insuffisamment cuits, et éplucher les fruits.

Retour à vue d'ensemble Maladies infectieuses (A-Z)

Demande concernant le sujet
Dernière mise à jour le: 21.05.2013

Fin secteur de contenu

Recherche plein texte

Nombre de cas hebdomadaires

Formulaires de déclaration

Stratégie

Programme National VIH et autres infections sexuellement transmissibles 2011-2017

Informations supplémetaires

Vous obtiendrez de plus amples informations concernant la propagation de la maladie dans le monde ainsi que sur les moyens de s'en protéger auprès de votre médecin ou d'un spécialiste en médecine des voyages, ainsi qu'à l'adresse :
Typ: PDF

Directives et recommandations - Etat: Janvier 2007
01.01.2007 | 389 kb | PDF
Typ: PDF

Bull OFSP 2004; no 4: 106-108
18.03.2005 | 75 kb | PDF
Typ: PDF

Bull OFSP 1997; no 3: 5-6
07.03.2006 | 16 kb | PDF


http://www.bag.admin.ch/themen/medizin/00682/00684/01076/index.html?lang=fr