Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Drogues

Depuis toujours, l'être humain a été tenté de modifier son état de conscience par la consommation de drogues. Par conséquent, une société entièrement exempte de produits stupéfiants demeure une utopie. La politique suisse en matière de drogue s'est dès lors fixée pour objectif de réduire durablement la consommation de drogues et ses conséquences négatives pour les consommateurs et la société. Elle s'appuie à cet effet sur quatre piliers, soit la prévention, la thérapie, la réduction des risques et la répression (politique des quatre piliers).
 
La Confédération est active depuis le début des années 1990 dans la politique en matière de drogue. Les mesures adoptées se réfèrent au « modèle du cube », qui lui-même se fonde sur la politique des quatre piliers. L'accent est mis sur l'élaboration de stratégies et de structures nationales. La mise à disposition de l'offre concrète (aide aux personnes dépendantes, prévention, réduction des risques) est du ressort des cantons. La Confédération n'a ici qu'une fonction subsidiaire.

Monitorage suisse des addictions: Drogues illégales
Octobre 2015 - Le Monitorage suisse des addictions collecte des données représentatives de la population résidante en Suisse sur le thème de la dépendance et de la consommation de substances psychoactives. Les résultats actuels sont disponibles.


La méthamphétamine
Octobre 2014 – Le projet „Nouvelles tendances dans le domaine des drogues (NTD)“ financé par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a combiné des données provenant des domaines de la santé et de la sécurité pour donner un aperçu du marché et de l’usage de la méthamphétamine en Suisse. Le phénomène reste limité et localisé essentiellement dans les régions où se situent les principaux lieux de distribution de cette substance.

Cannabis médical
Juin 2015 - L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a fait analyser l'utilisation médicale du cannabis. Cette substance déploie des effets positifs, en particulier dans la lutte contre les douleurs chroniques ou liées à un cancer et les spasmes.

Enquête auprès des écolières et des écoliers HBSC 2014
Le rapport décrit l'utilisation d'alcool, de tabac et de cannabis chez les élèves de 11 à 15 ans en Suisse.

L’hépatite C chez les usagers de drogue en Suisse
Ce rapport paru en février 2015 analyse la situation de l’hépatite C chez les usagers de drogue en Suisse le long du processus «information – prévention – dépistage – traitement » et livre des données épidémiologiques. Objet de la recherche sont les personnes qui consomment de la drogue par voie intraveineuse, de même que les personnes en traitement de substitution. L’étude donne une vision d’ensemble des taux d’infection, des résultats de dépistage et de traitement et définit où il y a lieu d’intervenir aux échelons cantonal et fédéral.

Financement du traitement résidentiel
Un Financement du traitement résidentiel des dépendances par l’ affectation de l’argent saisi dans le trafic de drogue est inapproprié. Telles sont les conclusions d'un rapport du Conseil fédéral.

Utilisation excessive d’Internet
En Suisse, les adolescents et les jeunes adultes surfent en moyenne deux heures par jour sur Internet. Seule une minorité d'entre eux adopte un comportement excessif, donc problématique. Telles sont les conclusions d'un rapport du Conseil fédéral.

Nouvelle Loi sur les stupéfiants
A l’avenir, la vente et la remise de drogue aux enfants et aux adolescents seront plus sévèrement punies. La nouvelle loi sur les stupéfiants prévoit en effet un durcissement des peines pour renforcer la protection de la jeunesse, et le principe des quatre piliers de la politique suisse en matière de drogue y sera désormais ancré. La loi révisée entrera en vigueur le 1er juillet 2011.

Dépendance aux opioïdes : Traitements basés sur la substitution
Les recommandations médicales pour les traitements basés sur la substitution (méthadone et buprénorphine) sont reconnues par l’OFSP, l’Association des médecins cantonaux de Suisse (AMCS) et la Société suisse de médecine de l’addiction (SSAM). Elles constituent la base pour l’harmonisation des pratiques en Suisse.

GHB, GBL – « gouttes KO »
Les « gouttes KO » ne cessent de faire la une des journaux. Versées en catimini dans les boissons, elles rendent les victimes facilement manipulables et leur font au final perdre connaissance. Il est temps de réglementer l’utilisation de cette substance et de sensibiliser les noctambules, les propriétaires de clubs et les centres d’aide aux victimes à cette problématique.


Demande concernant le sujet

Fin secteur de contenu



http://www.bag.admin.ch/themen/drogen/00042/index.html?lang=fr