Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Faits et chiffres



L'alcool est l'une des plus anciennes substances psychoactives de l'histoire de l'humanité. Il influence la conscience de soi, la perception de la réalité et les fonctions motrices. Ses effets désinhibiteurs, relaxants et enivrants sont connus depuis des siècles. Les vestiges de l'Egypte ancienne montrent que l'on consommait déjà de l'alcool à cette époque et que la viticulture représentait une activité traditionnelle. Ce n'est cependant qu'à partir du 19e siècle, lorsque les premiers appareils à distiller industriels ont fait leur apparition et qu'ils ont permis de produire des spiritueux à bon marché que la consommation d'alcool a considérablement augmenté.

L'alcool fait partie intégrante de notre culture : c'est un produit que l'on peut se procurer facilement. La consommation excessive de boissons alcooliques peut cependant entraîner des problèmes de santé et de société : en Suisse, 250'000 à 300'000 personnes souffrent d'alcoolodépendance (Kuendig 2010). En 2012, environ 1'300 adolescents ou jeunes adultes sont traités à l'hôpital en raison d'une intoxication ou d'une dépendance à l'alcool - cela signifie une moyenne de 25 cas par semaine (Wicki/Stucki 2014).

Quelque 1'600 personnes, parmi les 15 à 74 ans, meurent chaque année des suites de l'alcoolisme dans notre pays. La cirrhose alcoolique du foie provoque à elle seule plus de 430 décès par an. Les cancers causés par l'alcool et les troubles cardiovasculaires dus à l'alcool (en particulier à la consommation ponctuelle à risque) ont une issue fatale dans deux fois plus de cas (Marmet et al. 2013).


Fin secteur de contenu



http://www.bag.admin.ch/themen/drogen/00039/04355/index.html?lang=fr