Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Professions de la psychologie

Entrée en vigueur le 1er avril 2013, la loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie (LPsy) a instauré au niveau national des normes qui réglementent la formation de base, la formation postgrade et l'exercice des professions de la psychologie, importantes aussi sur le plan de la politique sanitaire. Désormais, des normes de qualité existent pour les professions de la psychologie également, comme c'est déjà le cas pour les professions médicales universitaires, par exemple.

La psychologie se définit comme l'étude scientifique de l'esprit humain, du comportement et de l'évolution des individus. Au cours des trente dernières années, elle s'est différenciée et s'est beaucoup développée. Les psychologues travaillent aujourd'hui dans de nombreuses sphères de la vie, que ce soit comme conseillers, coaches, diagnosticiens ou thérapeutes. Dans le système de santé, la contribution des psychologues au conseil, à l'accompagnement et au traitement des personnes souffrant de troubles ou de maladies psychiques en Suisse est primordial. Outre les spécialistes médicaux, ces professionnels jouent un rôle essentiel dans le traitement et le suivi thérapeutiques de ces personnes, et ce, en ambulatoire comme en milieu hospitalier. Dans le secteur hospitalier, en particulier dans les institutions psychiatriques, les psychologues occupent des fonctions essentielles dans les domaines du diagnostic, de la planification et de la réalisation d'interventions psychologiques, y compris de la psychothérapie au sens strict du terme. Dans le secteur ambulatoire, il existe, outre quelque 3000 médecins spécialistes en psychiatrie et psychothérapie exerçant dans leur propre cabinet, environ 4000 psychologues psychothérapeutes qui, grâce à leur formation de base et à leur formation postgrade, sont qualifiés pour exercer la profession de psychothérapeute à titre d'activité économique privée sous leur propre responsabilité professionnelle. Les statistiques de la santé 2012 de l'Office fédéral de la statistique montrent que le pourcentage des personnes qui, en cas de problème psychique, se font traiter par un psychologue psychothérapeute est passé à plus de 30 %.
 
Malgré leur réelle importance dans le domaine de la santé, les professions de la psychologie ne bénéficiaient jusqu'ici d'aucune réglementation au niveau fédéral du point de vue de la politique sanitaire. Cette situation présentait des inconvénients d'abord pour les personnes qui cherchaient sur le « marché libre » un spécialiste qualifié en psychologie. Il s'agit non seulement de personnes souffrant de maladies psychiques, mais aussi d'individus à la recherche de conseils et de soutien professionnels ponctuels pour faire face à des situations psychologiquement éprouvantes.
 
La réglementation des professions de la psychologie permet de remédier à ces problèmes et d'améliorer sensiblement la protection des patients et des consommateurs à cet égard.

Fin secteur de contenu



http://www.bag.admin.ch/themen/berufe/00994/index.html?lang=fr