Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Lutte contre les maladies infectieuses en milieu carcéral (BIG)

En été 2008, un projet intitulé « Lutte contre les maladies infectieuses en milieu carcéral » (BIG) a été lancé par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) en collaboration avec l'Office fédéral de la justice (OFJ) et la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP).

D'après des études scientifiques réalisées en Suisse et à l'étranger, il ressort que la prévalence et les risques de transmission de maladies infectieuses telles que le VIH/sida, l'hépatite ou la tuberculose sont plus élevés dans les établissements pénitentiaires qu’au sein de la population. C’est pourquoi, en été 2008, un projet intitulé « Lutte contre les maladies infectieuses en milieu carcéral » (BIG) a été lancé par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) en collaboration avec l'Office fédéral de la justice (OFJ) et la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP). Le projet est mis en œuvre par l’OFSP, l’OFJ et la CCDJP, et le financement assuré par l’OFSP.

Objectifs

Le projet BIG poursuit les objectifs suivants :

  1. réduire les risques de transmission des maladies infectieuses en milieu carcéral ;
  2. réduire les risques de transmission des maladies infectieuses entre le milieu carcéral et le monde extérieur et inversement ;
  3. appliquer, dans le milieu carcéral, des mesures de prévention, de dépistage et de traitement des maladies infectieuses équivalentes à celles prises à l'extérieur ;
  4. mettre en place un traitement de la toxicomanie en milieu carcéral équivalent à celui prodigué à l'extérieur ;
  5. garantir la durabilité des mesures et instruments développés.

Domaines d’action

Le projet compte quatre groupes de travail qui traitent chacun d'un des domaines d'action du BIG, à savoir :

  1. données et surveillance épidémiologiques ;
  2. information, formation ;
  3. prévention, dépistage, traitement ;
  4. thèmes supra-institutionnels.

Mise en œuvre

La mise en œuvre du projet comporte trois phases :

  • Phase 1 (2008/2009) : bilan de la situation, analyse des buts à atteindre, des besoins à couvrir et de la faisabilité des mesures prévues dans les domaines d'action définis ainsi que décision concernant les mesures à prendre ;
  • Phase 2 (2009) : élaboration de mesures concrètes ;
  • Phase 3 (dès 2010/11) : application, en milieu carcéral, des mesures développées.

Utilisation de formulaires uniformisés

Les formulaires médicaux et paramédicaux importants utilisés dans les établissements pénitentiaires (p. ex., questionnaire d'entrée, documents de transmission et décharge du secret médical) diffèrent fortement suivant les cantons et les institutions. A des fins de sécurité juridique, de qualité médicale, de suivi des soins médicaux et d'économicité, il serait indiqué d'utiliser les mêmes documents dans toute la Suisse. L'OFSP recommande donc aux établissements d'utiliser des formulaires uniformisés (voir les formulaires concernant le questionnaire de santé et le transfert dans la colonne de droite).

Demande concernant le sujet

Fin secteur de contenu



http://www.bag.admin.ch/hiv_aids/05464/05484/05488/index.html?lang=fr